Enregistrement en Studio les 10 erreurs à éviter

Enregistrement en Studio les 10 erreurs à éviter

Enregistrement en Studio les 10 erreurs à éviter :

1 - Enregistrer trop fort

2 - Ne pas enregistrer asser fort

3 - Enregistrer avec des problèmes de phase / interférences

4 - Ne pas utiliser le bon microphone

5 - Ne pas utiliser de bons samples

6 - Enregistrer avec un petit buffer size et/ou en basse définition (bit)

7 - Enregistrer dans une salle non traitée

8 - Négliger le placement du microphone

9 - Ne pas utiliser votre équipement analogue lors de l'enregistrement

10 - Enregistrer avec un énorme buffer size et/ou avec de la latence

On connaît souvent cette adage qui consiste à dire : "on réglera ça au mixage.." alors que dans la réalité, plus l'enregistrement sera mauvais, plus le mix sera mauvais, plus le master sera mauvais. Avec LEMG Studio on vous donne aujourd'hui 10 scénarios à éviter à tout prix lors de vos enregistrements afin d'obtenir des rendus toujours plus pros !

Le volume à l'enregistrement

Enregistrer trop fort

Commençons cette liste par quelque chose qui est assez bien connu, mais néanmoins important. Comme beaucoup d'entre vous l'ont probablement déjà entendu, si vous enregistrez votre signal trop hot ou trop fort, vous provoquerez une distorsion d'écrêtage.

Dans un DAW ou une station de travail audio numérique, 0 dB représente le signal le plus fort possible avant que la distorsion d'écrêtage ne commence à se produire. La distorsion d'écrêtage entraîne la génération d'harmoniques d'ordre impair qui peuvent devenir désagréables lorsqu'elles sont plus élevées en amplitude et en fréquence.

Cela dit, essayez d'enregistrer votre signal avec ses pics maximum autour de -3dBTP. De cette façon, votre signal est suffisamment fort pour couvrir le bruit de fond de votre enregistrement, mais pas trop fort au point de saturer.

De plus, si vous utilisez un équipement externe comme un pré ampli ou un compresseur, vous pouvez provoquer une distorsion analogue si vous enregistrez trop fort. Cela peut sembler agréable à l'écoute, mais ce n'est peut-être pas le timbre que vous recherchez.. Alors gardez à l'esprit que le mieux est toujours d'opter pour un signal "clean" lorsque vous réglez votre pré ampli.

Ne pas enregistrer asser fort

Inversement, enregistrer trop bas est tout aussi problématique qu'enregistrer trop fort.

Un enregistrement trop silencieux entraînera un bruit de fond plus fort et un manque de plage dynamique. Cela dépendra du bruit de fond de la pièce dans laquelle vous vous trouvez, de la profondeur en bits de l'enregistrement, du microphone et de l'équipement que vous utilisez, mais cela augmente toujours le bruit.

De plus, un enregistrement trop silencieux peut provoquer plus de distorsion dans votre préampli - cela est dû au fonctionnement de certains amplificateurs, avec plus de distorsion et de bruit lorsqu'ils sont réglés sur des niveaux inférieurs.

Enfin, si vous enregistrez dans un système numérique, l'enregistrement à des niveaux bas posera des problèmes.

En enregistrant à un bas niveau, vous perdez une bonne partie de votre plage dynamique en raison du fonctionnement de l'encodage numérique. Dans un enregistrement numérique, votre plage dynamique est déterminée par le nombre de bits disponibles et le nombre de ces bits utilisés.

0DBfs est le maximum atteignable dans un DAW et une fois atteint celui-ci utilise alors tous les bits disponibles et donc toute la définition disponible et plage dynamique. En somme, si vous enregistrez votre signal au plus près du nombre maximum de bits possibles, ou en d'autres termes plus fort, vous obtenez la plus grande plage dynamique possible mais si vous faites le contraire et enregistrez à un niveau inférieur, vous n'utilisez pas ces bits et ont à leur tour un enregistrement moins dynamique.

Matériel, phase et interférences

Enregistrer avec des problèmes de phase / interférences

L'utilisation de plusieurs microphones lors de l'enregistrement peut être un excellent moyen d'obtenir une image plus large et un son plus détaillé et complexe. Cependant, si ces microphones sont mal placés, cela peut faire des ravages sur votre enregistrement.

Pour mieux comprendre cela, parlons de la phase - une partie extrêmement importante de l'enregistrement. 2 signaux ou plus peuvent être en phase, ce qui signifie qu'ils créent des interférences constructives (ils s'ajoutent aux signaux les uns des autres) ou ils peuvent être déphasés, ce qui signifie qu'ils créent des interférences destructives (ils nuisent aux signaux de l'autre voir annulent totalement l'autre signal).

Les interférences destructives sont presque toujours une chose négative (sauf si vous essayez de vous débarrasser d'un son) pendant l'enregistrement.

Cela est dû au mauvais placement des microphones. Si 2 microphones sont placés correctement, la phase des 2 signaux sera constructive et donnera un son plus fort et plus clair.

Une interférence constructive est obtenue en mesurant la distance des microphones par rapport à une source sonore et en s'assurant qu'ils sont identiques. Cela peut également être réalisé avec un rapport de 3: 1 - en d'autres termes, si un microphone est à 1 mètres de la source sonore, l'autre doit être à 33 cm.

Si un rapport différent est utilisé ou si les microphones ne sont pas placés avec soin, vous vous retrouverez avec des interférences destructrices.

Ne pas utiliser le bon microphone

Il existe 3 principaux types de microphones utilisés lors de l'enregistrement de musique - un microphone à condensateur (alias condensateur), un microphone dynamique (alias bobine) et un microphone à ruban.

Chaque type de microphone a un timbre différent et est mieux adapté pour capter différentes sources sonores.

Par exemple, les microphones à condensateur sont parfaits pour capter les détails en raison de leur sensibilité. Cela est particulièrement vrai pour les microphones à condensateur à petit diaphragme, car la capsule nécessite moins d'énergie pour se déplacer.

Les condensateurs à large diaphragme sont d'ailleurs parfaits pour les voix et les condensateurs à petit diaphragme sont parfaits pour les guitares acoustiques et autres instruments à cordes.

Un microphone dynamique prend plus d'énergie pour déplacer la capsule est par conséquent moins sensible et détaillée. Cela les rend parfaits pour les sources très fortes comme les amplis de guitare et les caisses claires.

Ils ont également souvent une plage de hautes fréquences légèrement atténuée, ce qui donne un son légèrement courbé, ce qui le rend meilleur pour l'enregistrement de genres particuliers, comme lors du suivi de voix rock ou de matériel source lo-fi.

Enfin, un microphone à ruban nécessite une amplification importante et produit le son le plus chaud et le plus discret de ces 3 types de microphones. Il est également révélateur d'un son plus classique, ce qui le rend idéal pour le folk et d'autres genres sonores plus anciens.

Tenez compte du genre que vous créez et du son que vous essayez d'obtenir lorsque vous choisissez votre microphone - parfois, un son plus brillant ou plus détaillé ne sera pas meilleur.

Trouver le bon microphone pour une source sonore particulière nécessitera des tests et des expérimentations - alors assurez-vous d'essayer autant d'options que possible lorsque vous suivez quelque chose de nouveau.

Ici à LEMG Studio nous utilisons très souvent le micro Town Send labs car il offre la possibilité de sélectionner une émulation de microphone même après l'enregistrement grâce à des émulations perfectionnées très convaincantes. Une autre option serai le micro de Slate Digital un peu plus accessible.

La qualité de l'enregistrement

Ne pas utiliser de bons samples

Les samples ont apporté beaucoup de facilité à l'ingénierie sonore et permettent d'aboutir à des sons uniques et nouveaux. Lorsque les bons samples sont utilisés, ils améliorent une production et peuvent souvent se faire passer pour des enregistrements appartement au projet d'origine.

Malheureusement, les samples peuvent également rendre un enregistrement amateur. C'est pourquoi il est extrêmement important de choisir les bons samples.

Pour beaucoup, ce processus sera plus une décision de mixage qu'une décision de suivi, mais si vous enregistrez l'audio pour votre synthé ou votre pad de batterie, il est préférable de choisir les bons samples avant l'enregistrement.

Même si vous enregistrez des données midi et que vous pouvez changer les samples plus tard, il est utile d'avoir une bonne idée de la façon dont la piste sonnera au moment de décider sur quoi superposer. Dans cet esprit, il est important de choisir les bons samples, ou du moins ceux qui sonnent bien, pendant la production.

Enregistrer avec un petit buffer size et/ou en basse définition (bit)

Bien qu'il s'agisse d'une erreur plus technique qui puisse être commise, elle aura un impact négatif sur l'intégralité de votre production si vous la faites.

Dans cet esprit, discutons de l'importance d'enregistrer à une profondeur de bits et à un taux d'échantillonnage plus élevés.

La profondeur de bits détermine la plage dynamique d'un enregistrement et affecte le bruit de fond de l'enregistrement. L'enregistrement à une profondeur de bits inférieure, comme 16 bits, entraînera une plage dynamique moindre et un bruit de fond plus élevé en raison de la distorsion de quantification.

Dans cet esprit, n'enregistrez pas en 16 bits. Au lieu de cela, enregistrez en 24 bits ou plus si votre processeur peut gérer ce traitement.

Le taux d'échantillonnage détermine la réponse en fréquence et la plage dynamique d'un enregistrement. Un taux d'échantillonnage plus faible entraîne une plage de fréquences plus petite, un taux d'échantillonnage plus élevé une plus grande. Par exemple, le taux d'échantillonnage disponible le plus bas de 44,1 kHz permet une plage de fréquences de 22,1 kHz.

Comme l'ouïe humaine ne monte que jusqu'à 20 kHz, cela semble ne poser aucun problème ; cependant, certains traitements amènent le signal à dépasser cette fréquence de 22,1 kHz. Lorsque cela se produit, le signal ne peut pas être représenté, ce qui entraîne ce que l'on appelle un crénelage - une forme de distorsion harmonique au son désagréable.

Cela dit, il est préférable d'enregistrer à un taux d'échantillonnage plus élevé comme 48 kHz, ou si possible 96 kHz pour éviter l'aliasing.

La salle d'enregistrement et le placement

Enregistrer dans une salle non traitée

L'insonorisation et l'acoustique des pièces sont un sujet incroyablement complexe - certainement plus que ce que je peux couvrir ici. Quoi qu'il en soit, il est utile de connaître certaines des raisons fondamentales pour lesquelles c'est si important.

Parlons d'abord des réflexions de la pièce. Les réflexions de la pièce peuvent être une bonne chose - pensez à "une réverbération au son incroyable". Mais cela peut aussi avoir de graves conséquences négatives pour un enregistrement.

Les ensembles de fréquences appelées « nœuds » provoquent un son déséquilibré de votre enregistrement. Par exemple, si votre pièce a une forme particulière qui provoque l'accumulation et l'amplification de 200 Hz, votre enregistrement aura un son boueux.

Le moyen le plus simple d'éviter cela consiste à installer autant de panneaux d'absorption acoustique que possible. De cette façon, les fréquences excessives sont absorbées et ne sont pas enregistrées en plus de votre source sonore.

Une autre raison d'insonoriser une pièce est votre bruit de fond. Un enregistrement ne peut être aussi silencieux que la pièce dans laquelle il est enregistré - donc si votre pièce a un évent AC qui pompe de l'air à l'intérieur, et qu'une télévision bruyante joue à l'extérieur, et que du bruit s'échappe de la rue à l'extérieur, votre capacité à créer un enregistrement silencieux est gravement compromis.

La résolution de ce problème est un peu plus délicate car le son peut entrer partout où il existe un écart. Pour essayer d'y remédier, mettez du bruit ou de la musique à l'extérieur de la pièce et essayez de combler tout vide que vous pouvez trouver.

Il y a de fortes chances que ce ne soit pas parfait, mais vous minimiserez la quantité de bruit ambiant que vous enregistrez.

Négliger le placement du microphone

Nous avons déjà quelque peu abordé ce sujet lors de la discussion sur le placement de 2 microphones ou plus, mais le placement du microphone est tout aussi important lors de l'enregistrement avec un seul microphone.

Le placement d'un microphone détermine la réponse en fréquence, le timbre et la tonalité, le nombre de réflexions de la pièce capturées, etc.

Bien trop souvent, les ingénieurs pensent qu'ils peuvent résoudre les problèmes de placement de micro en post-production, mais vos enregistrements, mixages et masters sonneront nettement mieux si vous démarrez correctement votre production en enregistrant avec un bon placement.

Par exemple, lors de l'enregistrement d'une guitare acoustique, si vous placez le microphone directement en face de la rosace, le son sera retentissant et déséquilibré. En plaçant le microphone près de la 12e frette et en inclinant la capsule vers la rosace, vous obtiendrez un son beaucoup plus équilibré.

Écoutez attentivement la source et le signal que vous captez avec le microphone. Déplacez le microphone en conséquence jusqu'à ce que vous trouviez le meilleur endroit pour lui - ce n'est qu'une fois que vous avez trouvé la meilleure position de microphone que vous devriez enregistrer.

Découvrez les services de notre Studio à Paris
Découvrir

Conclusion : Votre matériel d'enregistrement

Ne pas utiliser votre équipement analogue lors de l'enregistrement

Cette erreur est moins courante, en particulier dans l'enregistrement moderne, mais elle vaut la peine d'être couverte malgré tout.

Essentiellement, vous ne devriez pas avoir peur ou éviter de vous engager dans des chaînes de signaux particulières si le matériel analogue est disponible.

Ainsi, par exemple, disons que vous avez un excellent compresseur et égaliseur analogue mais que vous avez peur de vous engager dans les sons qu'ils établissent et choisissez de ne pas les utiliser entièrement.

C'est très probablement une erreur - au lieu d'éviter le matériel parce que vous ne pouvez pas modifier les paramètres plus tard, apprenez à créer et à vous engager dans une chaîne de signal analogue qui sonne bien.

Vous pourrez toujours ajouter plus de traitement plus tard si nécessaire - mais apprendre à vous engager sur certains paramètres vous fera réfléchir à deux fois comment vous traitez votre signal.

Ce n'est peut-être pas quelque chose que vous devrez prendre en compte si le seul matériel dont vous disposez est votre interface (carte son), mais si l'équipement analogique est disponible, implémentez-le dans vos productions.

Enregistrer avec un énorme buffer size et/ou avec de la latence

Enfin, il est préférable de ne pas enregistrer votre signal avec une quelconque forme de latence. Certes, il y aura toujours une certaine latence, mais plus la latence est faible, mieux c'est.

La latence peut être considérée comme un léger retard entre le signal entendu et l'enregistrement réel ou la quantification du signal.

À de petits niveaux, ce retard est négligeable et ne devrait pas affecter votre enregistrement - mais à des niveaux plus élevés, cela entraînera des problèmes de synchronisation importants avec les performances.

La taille de la mémoire tampon de votre session et la quantité de traitement que vous utilisez contribueront toutes deux à la latence.

La taille de la mémoire tampon est le nombre d'échantillons entre votre écoute et le traitement du signal par l'ordinateur. Une taille de tampon plus élevée entraîne moins de CPU mais plus de latence.

Dans cet esprit, il est préférable de réduire la taille de la mémoire tampon lors de l'enregistrement ou du tracking et de l'augmenter pendant le mixage et le mastering pour réduire le processeur (si nécessaire).

Un concept similaire s'applique lors de l'utilisation de plugins pendant le suivi. Les plugins ne traitent pas instantanément votre signal et prennent du temps pour le faire passer du point A au point B.

Dans cet esprit, plus vous utilisez de plugins, plus vous causerez de retard entre le signal entrant et le signal surveillé. Cette latence est exacerbée par les plugins les plus exigeants et complexes.

Essayez de limiter le nombre de plugins que vous utilisez lorsque vous enregistrez, sinon votre enregistrement en souffrira.

Si vous avez déjà inséré des plugins et que vous ne voulez pas les supprimer, la plupart des DAW ont un mode à faible latence.

Partagez cet article

Nos Partenaires

Studio d enregistrement iso 9001

LEMG STUDIO

Parlons ensemble de votre projet
LEMG STUDIO GOOGLE MAP
14 rue de Rouen, 75019, PARIS
Obtenir l'itinéraire
Métro :
LEMG STUDIO LIGNE 7
Métro Riquet, ligne 7

Nos Références

TF1Universal MusicDessange InternationalLa Spa
Enregistrement en Studio les 10 erreurs à éviter
Les valeurs LEMG STUDIO
Expertise technique
Savoir faire technique irréprochable et accompagnement sur mesure de votre projet.
Qualité et Réactivité
Nous nous adaptons à vos contraintes de temps et réalisons à la demande.
Sécurité
SSL, chiffrage et protection des données contre le piratage garantie sur notre site et pour vos projets.
Notre site utilise des Cookies, vous devez les accepter afin d'utiliser nos services.
Accepter
Tout Refuser
En Savoir Plus
mapsmartphonecross